Dossier choc : Le président joue aux FPS à la manette sur pc !

Publié par Cherunash le 13 avril 2021 dans Interviews
Post thumbnail

Cherunash : Bonjour Falko. Je te remercie de te prêter au jeu de l’interview ! On va commencer en douceur, pourrais-tu te présenter et m’expliquer d’où vient ton pseudo ?

Falko : Je m’appelle Jordan, je suis level 28 et président du Club depuis 2018, date de sa fondation. Je suis également passionné d’esport, de jeu vidéo et du monde vidéoludique en général.

Falko, ça vient du jeu Starfox Adventures sur Gamecube auquel j’ai beaucoup joué avec H11 (NDLR : le secrétaire général de l’association). On m’a toujours dit que ça ne s’écrivait pas avec un K, mais j’ai décidé que si.

C : Simple et efficace ! Puisqu’on en est à parler des origines, d’où te vient ta passion du jeu vidéo ? Quel est ton premier souvenir de jeu vidéo ?

F : Ma passion vient de la Gameboy Color qu’on m’avait offerte un Noël. J’avais reçu également Pokemon version jaune, dont j’étais un grand fan parce que j’adorais la série télé, tu te rappelles, celle qui passait le matin. Après chaque épisode, on pouvait appeler pour obtenir des paquets de cartes légendaires et tous les gamins bavaient devant ! Ensuite, la gameboy color a pris cher, je ne l’ai plus lâchée ! Je jouais même dans la voiture alors que ça me rendait malade, mais je voulais pas arrêter !

Je me rappelle de l’écran qui n’était pas rétroéclairé aussi, donc tu avais une lampe à brancher par-dessus et tu galérais à voir. Je jouais en cachette avec des piles jusqu’à pas d’heure. Parce que oui, elle fonctionnait avec des piles la console ! J’en ai tué des piles… Je me calais sous la couette, avec la petite loupiotte, et là c’était parti !

Par la suite, on a reçu une PS1 pour Noël avec Gran Turismo et Rayman. Mon père était fan de Gran Turismo. 

Et puis après, il y a eu les discussions dans la cour de récré avec les copains, et c’était fini, j’étais complètement tombé dans le jeu vidéo.

C : Quel est ton type de jeu vidéo préféré et qu’est-ce qui t’attire dans ce style de jeux ?

F : J’aime les jeux où je peux faire la différence, où j’arrive à me démarquer, à performer, à aider mes amis. On a tous regardé des animes et des films où tu as un super héros qui débarque de tout en bas, qui progresse et qui devient une grosse machine à la fin. C’est ça que j’aime reproduire dans les jeux !

J’aime aussi l’esprit compétitif (notamment avec Grimjoww). Si l’un des deux a un personnage un peu plus haut niveau, l’autre va aller farmer toute la nuit pour rattraper, et débarquer le matin, fatigué mais ravi.

J’aime beaucoup Diablo III, Dofus (pas trop en mode pvp mais plutôt en pvm – NDLR : pas en joueur vs. joueur, mais plutôt en joueur vs. monstres).

Par la suite, j’ai joué à pas mal de FPS, puis des MMO FPS comme Destiny, the Division. Ce sont les jeux que je préfère au final.

C : Et j’en sais quelque chose, puisque c’est sur Destiny 2 que nous nous sommes rencontrés ! Parlons à nouveau de l’asso, pourquoi as-tu participé à la création de l’ECS et comment imagines-tu son avenir ?

F : J’ai été dans plusieurs assos, ainsi que des Discords, des équipes, des clubs… À un moment, j’ai tenté de percer dans le milieu de l’esport en faisant des journées de dingue, des entraînements de fou, des tournois, etc. sur Call of Duty, mais ça n’a pas abouti.

Et puis, j’ai eu envie de retrouver cette ambiance tout en accompagnant des jeunes qui ont la même vision que moi, de vouloir persévérer, donner le meilleur d’eux-mêmes ! À l’époque, je n’avais pas d’encadrement, et il n’y avait pas autant de lans, d’événements. Je veux remédier à ça aujourd’hui. 

Par la suite, avec le développement de l’asso, mes rêves ont évolué. Après la première année, j’ai vu l’ECS comme une marque, dont tu veux faire avancer l’image. Tout s’est construit petit à petit, pierre après pierre, avec les membres du staff.

Ce que je veux maintenant, c’est qu’on grossisse encore plus. C’est un palier symbolique, et il n’a pas de force en soi, mais j’aimerais qu’on atteigne 100 membres dans le club, c’est un chiffre qui me fait kiffer. Dans le futur, j’aimerais que l’ECS devienne une réelle entité qui représente Strasbourg dans le milieu esportif, malgré la concurrence qui se développe. Je vois l’asso comme un moyen de réunir et de toucher tous les acteurs. J’aimerais créer des collaborations avec les autres acteurs, pour faire les choses bien et en grand. Je pense qu’on peut travailler ensemble tout en gardant chacun son identité.

C : De beaux projets qu’on espère voir aboutir ! Pour obtenir ce résultat, combien de temps consacres-tu à l’ECS?

F : Minimum 3h par jour, le temps de se connecter au Discord, de discuter avec le staff, les joueurs, de vérifier que tout va bien, et de réfléchir à de nouvelles idées. Et ça ne compte pas les réunions à l’extérieur et l’organisation d’événements !

C: Parle nous un peu plus de ton rôle, de tes responsabilités.

F : Avec Grimjoww, le vice-président, on s‘est partagé le boulot. Moi, je m’occupe de l’aspect de marque, de communication, la représentation de l’association à l’extérieur. Je m’occupe aussi de l’identité visuelle et de l’aspect artistique du club (séances photos, etc.).

Normalement, je ne devrais plus m’occuper de ce qui se passe en interne, mais c’est une décision récente, donc souvent on me sollicite encore. J’interviens aussi spontanément. C’est l’avantage et le désavantage de Discord : tu as une vision sur tout, et quand je vois quelque chose qui ne me plait pas, ça me travaille, et j’interviens, d’où le nombre d’heures au sein du club. 

C : Allez, pour finir sur une note plus légères, quelques questions à choix pour la route: 

Lara Croft ou Samus ? 

F: Samus

C : Spyro ou Crash ?

F : Crash

C : Console ou PC ?

F : PC

C : Manette ou clavier ?

F : Manette. Même si ça fait toujours halluciner les gens avec qui je joue. (NDLR : avec une manette, il est plus précis sur FPS que moi avec une souris. Alors certes, je suis pas très bonne, mais quand même T_T)

C : Guerrier, mage ou voleur ? 

F : Ça dépend… (NDLR : L’intéressé n’ayant pas su répondre, je me charge de répondre à sa place : GROS BOURRIN)

C: Et voilà, c’est déjà fini. Merci de m’avoir accordé un peu de ton précieux temps pour cette interview !

Oh, ne partez pas tout de suite, après cette révélation exclusive sur le Président, j’ai une autre annonce à vous faire…

L’ECS lance sa chaîne Twitch ! Vous y trouverez du contenu régulier sur nos activités, alors n’hésitez pas à venir nous suivre : twitch.tv/ecstrasbourg !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.