Rechercher

La Rédaction vous propose quelques jeux pour l'été

C’est l’été, les vacances arrivent pour beaucoup d’entre nous, et à la rédaction, on a prévu nous aussi de profiter pour déconnecter un peu. Voici le dernier article de la saison. Nous serons de retour fin août ou début septembre pour de nouvelles aventures. En attendant, on a décidé de vous faire un petit cadeau avant de partir.


Si vous ne savez pas comment vous occuper cet été, vous trouverez quelques pistes dans la suite de cet article !


Tengo mise sur le portable


Voilà l’été, voilà l’été, voilà l’étéyyyyeyyyy.


Confinement, cours, crise économique, on s’en fout, tout ça c’est pour la rentrée ! Aujourd’hui c’est l’été, le soleil brille, les oiseaux chantent et les PC et autres consoles de salon font des bruits d’avion de chasse tant ils cherchent un peu d’air pour faire baisser la chaleur des processeurs. Heureusement, pour les temps chauds, il existe de nombreuses alternatives, mobiles, portatives, portables, trimballables ou que sais-je encore. Je vous fait un topo en trois points sur le jeu vidéo en vacances, au soleil, dans un transat ou dans une chambre fraîche aux persiennes entrouvertes pour laisser passer un peu d’air.


Apple Arcade c’est la folie du choix pour 4,99€ avec un mois d’essai gratuit sans engagement.



L’Apple Arcade c’est le pari de trouver tout une tripoté de style de jeu pour pas cher et dans sa poche. Réflexion, aventure, action, simulation, gestions, puzzle-game. Vous retrouverez Sonic, Rayman, Lego, du golf, des grenouilles, de la lave, des profondeurs marines, des autoroutes à gérer, des villes à détruire des étoiles et des planètes à visiter et pourquoi pas se péter les rotules (des pouces) avec un bon jeu de skate, sans oublier mon coup de coeur arcade euro-dance acidulé qu’est Sayonara Wild Heart. Sur Mac, Ipod, Iphone, Ipad, vraiment il y a de quoi se détendre sur mobile à l'arrêt pipi sur la route des vacances, comme profiter d’un moment de détente en attendant que les copains ou copines terminent la douche d’avant le repas.


La seule chose c’est qu’il faut bien penser à amener un chargeur qui fonctionne.


En voiture comme au salon Link et Pikachu dans la poche.



Game Boy Color, Game Boy Advance, DS, 3DS, Switch, Nintendo est le roi de la console qui tient dans un sac et rien qu’avec la gamme Nintendo Online sur Switch vous avez une grande sélection de jeux rétro Snes et Nes dans la poche, sans compter les Sega ou NeoGeo Ages sur le Nintendo E-shop.


De manière plus personnelle, le programme, ce sera, finir Dragon Quest premier du nom que j’ai acheté sur Switch et Chrono Trigger un amour de Rpg Japonais sur DS en version Linker. Ce jeu on se demande encore comment il a vu le jour.


Une équipe formée par Yuji Horii, créateur de Dragon Quest, Hironobu Sakaguchi, créateur de Final Fantasy et un chara-design de Akira Totiyama quand SquareSoft n’était pas encore Square-Enix, sans compter l’arrivée tardive de Nobuo Uematsu (Final Fantasy) pour la musique en remplacement de Yasunori Mitsuda (Xenogears, Front Mission, Kid Icarus Uprising) en fin de production. Un trésor rien que part les noms qui figurent aux crédits de fin.


Si cela vous tente sachez que vous pouvez le retrouver en version française sur Ios et Android pour 10,99€.


En bonus, après le laborieux The Last Of Us part 2, je me garde Yakuza 6, sur PS4 un bon jeu détente qui se joue entre un Kabukicho imaginaire et Hiroshima sur l’île de Honshu. « Beat » Takashi Kitano, aïdolu, et règlement de compte sont au rendez-vous de cette ultime itération des aventures de Kiryu Kazuma le protagoniste principal de la série Yakuza, et qui laissera sa place dans le septième opus déjà sorti au Japon et pochainement chez nous.



Enfin, le jeu intello que je vais essayer de commencer cet été, c’est Dragon Quest II sur Game Boy Color en Japonais. Ca va prendre du temps, ca va trainer, ca va peut-être me lasser, mais je tente quand même sur ma Game Boy Color toute neuve d’il y a vingt deux ans.



Lecteurs, je vous fais une grosse bise à tous, n’hésitez pas à partager le Blog de la rédac de l’ECS même pour les personnes non amateurs de JV, ça pourrait peut-être leurs donner des idées. Profitez du soleil, protégez bien votre entourage, on se retrouve à la rentrée. Ja ne !



Ilmeni, lui, reste dans les valeurs sûres. Les longues valeurs sûres.


Ah l’été ! Il fait tellement chaud que j’arrive plus à respirer, mes ventilos crèvent les uns après les autres et j’ai pas plus de congés que le reste de l’année.


J’peux pas piffrer l’été.


Mais ça va certainement pas m’empêcher de jouer, donc voici les trois jeux sur lesquels je vais très certainement passer une bonne partie de cette saison de malheur !


1. S.T.A.L.K.E.R



STALKER est l’une de mes séries de jeux favorite, toutes catégories confondues. J’adore l’ambiance, j’adore l’histoire et j’adore le gameplay. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, STALKER est une trilogie de FPS-RPG inspirés de « Pique-nique au bord du chemin », un roman de SF écrit par Arcadi et Boris Strougatski, et de Stalker, un film d’Andreï Tarkovski lui-même dérivé du bouquin cité ci-dessus. Si les trois œuvres ont finalement assez peu en commun, elles tournent toutes trois autours de la Zone, un lieu merveilleusement horrifique où la réalité est partie prendre un café, dans laquelle s’aventurent lesdits Stalkers, pour la curiosité, la richesse ou par mysticisme.


Quelques petites choses à savoir :


STALKER possède l’une des communauté de modding les plus développées de tout le jeu vidéo. Attention, je ne parle pas là des « mods » de Skyrim qui transforment les dragons en Shrek géants et qui ont probablement pris environ 20 minutes à leur créateur, mais de conversion totales tellement développées que certaines sont même devenues des jeux stand alone. Et il en existe des dizaines, voire même plus si vous parlez russe. Autant dire qu’avec un seul jeu, vous en aurez en réalité plus d’une dizaine.


En termes de difficulté, vos choix iront de « difficile » pour le jeu de base à « injustement et horriblement impossible » pour certains mods. Choisissez votre poison.


Le jeu est également austère et… quelque peu instable. Installer le jeu de base relève parfois de l’aventure, même sur Steam, et commencer à le modder signifie souvent tripatouiller des .ini en ukrainien.


Mais pour ceux qui surmonteront cela, STALKER contient surtout des heures et des heures d’exploration, de conserves de singe, de gopniks et de hurlements horrifiés. Pour ma part, je suis un adapte de Call of Chernobyl – un mod stand-alone reprenant l’ensemble des trois jeux pour en faire un monde ouvert – moddé avec Misery. Car oui, STALKER possède des conversions totales pour ses mods de conversion totale. Et ça, c’est la classe.


Et je vais m’arrêter là, car le sujet mériterait un article de plusieurs milliers de mots, et je vais au jeu suivant.


2. Underrail



Vous aimez les bons Fallout ? Vous aimez la difficulté ? L’horreur lovecraftienne ? Alors Underrail est fait pour vous. Développé par les petits indépendants de Stygian Software, Underrail cherche à recréer et mettre à jour les bons vieux RPGs tactiques…et y arrive plus que brillamment. Honnêtement, je n’ai pas retouché à Fallout 1 et 2 depuis que j’ai découvert ce jeu.


Pour la faire courte : l’humanité a déménagé dans un gigantesque système de métro et de cavernes après qu’une apocalypse non-identifiée ait rendu la surface inhabitable, et… elle s’en sort plutôt pas mal en fait. Alors certes, on bouffe surtout des champignons et les rats ont muté jusqu’à avoir la taille de gros chiens, mais sinon, c’est plutôt cool. Jusqu’à ce que vos missions ne vous amènent de plus en plus profondément dans les entrailles de la terre, où rôdent des horreurs oubliées.


Le jeu a par ailleurs reçu une extension il y a quelques temps, que je n’ai pas encore eu le plaisir de commencer, et qui je n’en doute pas saura m’occuper plusieurs dizaines d’heures. En plus des 300 heures que j’ai déjà passé sur le jeu de base.


En résumé, si vous détestez Bethesda pour ce qu’ils ont fait à Fallout, foncez sur Underrail. Vous ne serez pas déçu.


3. Sunless Skies



Est-ce que j’ai vraiment besoin de développer au vu de mon dernier article ?


Sunless Skies est la suite directe de Sunless Sea. Je n’ai pas encore joué à Sunless Skies. Je vais jouer à Sunless Skies.


Non, pas encore assez ?... Ok alors traduisons la tagline du jeu.


Naviguez parmi les étoiles. Trahissez votre Reine. Assassinez un Soleil.


Et si vous n’êtes toujours pas convaincu, je vous envoie vers l’article sur Sunless Sea, qui témoignera de tout l’amour que je peux avoir pour la série.

Et c’est tout pour moi ! J’espère que vous aurez trouvé quelques idées dans ces lignes pour vous aider à surmonter cette immonde saison, et je vous souhaite une bonne attente du prochain hiver !



Cherunash vous propose de jouer entre amis


Aahhh l’été. Des potes en vacances, des journées interminables que l’on occupe en geekant comme des porcs, obligés de fermer les volets/rideaux parce que le soleil sur l’écran est le pire ennemi du gamer.


Les potes donc, parlons-en. Que ce soit avec votre petit frère en local au fin fond de la campagne chez papi/mami, avec un copain de fac, tous deux coincés dans votre petit appart ou chez papa/maman à l’autre bout du pays, ou pourquoi pas en ligne avec l’élu(e) de votre coeur, voici une sélection de quelques jeux multis en coop que j’ai bien poncés avec celui qui partage ma vie.


1. Plague Inc: Evolved



Bon, suite à la situation un petit peu traumatisante de laquelle nous sortons à peine, et dans laquelle nous pourrions retomber assez vite, vous ne voulez peut-être pas entendre parler d’un jeu dans lequel vous incarner une méchante petite saloperie de maladie décidée à décimer l’intégralité de l’humanité.


Et pourtant, on ne va pas se mentir, c’est assez jouissif de voir la barre se remplir peu à peu de rouge, puis de noir, au fur et à mesure que votre oeuvre avance.


Plague Inc: Evolved a sorti un mode multijoueur. Vous pouvez vous affronter (je n’ai pas essayé) ou bien coopéré pour éteindre plus vite la vilaine civilisation. Le jeu est sympa, assez facile une fois qu’on a découvert l’arbre qui commence avec “Inflammation”, mais en tout cas, de quoi vous occuper pendant une bonne soirée de temps en temps.



2. Orcs must die! 2


Un jeu pas tout récent mais qui a l’air d’être passé relativement inaperçu, Orcs must die! 2 est un TPS croisé avec un tower defense. Vous incarnez un gros costaud ou une frêle magicienne qui peut poser des pièges sur les murs/sols/plafonds à tout moment, mais aussi balancer des tatanes avec un arc, une grosse épée, un bâton magique (liste non contractuelle) pour empêcher la déferlante d’orcs qui ne cherchent qu’à atteindre ce fichu portail à la fin.


Vous enchainez donc les phases de pause pour poser vos pièges et les phases de combat, dans un nombre de niveaux correct. Et les modes sans fin deviennent vite impossibles.


Si vous avez envie de bastonner des orcs, faire péter des trucs et bien kiffer, bah hésitez pas. On m’apprend d’ailleurs que le 3 devrait sortir bientôt en exclusivité sur Stadia. Bon, bah j’attendrai qu’il arrive sur Steam pour vous en donner un avis !



3. Trine


Trine (au nombre de 4 opus) est un série de jeu de plateformes avec de l’action et de la réflexion. Vous incarnez trois personnages (un mage un peu balourd qui peut faire léviter des trucs, un gros guerriers qui pète d’autres trucs et une fine archère à l’agilité sans égale qui peut tuer des trucs mais à distance). Vous êtes liés par un artefact magique, le Trine, que vous devez récupérer à travers plusieurs niveaux afin de retourner à vos petites vies.


Et ça se joue à plusieurs ! Vous allez devoir vous entraider pour vous sortir des situations que le jeu vous propose.


Visuellement, c’est super beau en plus. Bon, j’ai pas accroché au passage à la 3D qui s’est effectué avec le 3, mais je vous recommande chaudement les deux premiers opus.




Bon, et cerise sur le gâteau, avec les soldes Steam en ce moment, la plupart des jeux proposés coûtent une misère. Alors, à quoi vous comptez jouer cet été ? Nous, on n’a que l’embarras du choix !


On vous dit à bientôt, profitez bien de votre été !


La Rédaction

0 vue
EC STRASBOURG

Esport Club Strasbourg est le club esport à Strasbourg. Tu aimes la compétition ? C'est ici que tu progresseras.

NOUS CONTACTER

Presse info.esportclubstrasbourg@gmail.com​

Marketing info.esportclubstrasbourg@gmail.com

Administrationinfo.esportclubstrasbourg@gmail.com

Obtenir des mises à jour mensuelles
Liens rapides

© 2019-2020 par ESPORT CLUB STRASBOURG. Créé avec Wix.com |  

  • discord
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon